Top

Oser dire NON!

Coucou les chats,

J’espère que vous allez bien?

Comme chaque semaine je m’efforce de vous donner un petit compte rendu du live que j’ai fait la semaine passée.

Cette semaine c’est d’un sujet un peu plus personnel dont j’avais envie de vous parler.

Apprendre à dire NON!

Bonne lecture…

IMG_5968
Pourquoi avons-nous de la peine de dire NON?

Comme je le disais durant mon live, il est très difficile pour moi de dire non. Cela peut vous sembler étonnant, mais oui, c’est le cas.

Je me suis souvent retrouvée dans des situations qui ne me convenaient pas du tout parce que je n’osais pas imposer mon NON ou tout simplement parce que je faisais passer mon MOI en second degré.

J’ai commencé à me pencher sur ce problème il y a déjà quelques mois (voir années), car si vous êtes comme moi, une super, super perfectionniste c’est un vrai challenge d’apprendre à s’écouter et à lâcher prise….

Vous savez de quoi je parle? 🙂

Bref, voici en résumé les trois causes pourquoi c’est si difficile (pour certains) de s’affirmer.

La peur
  • La peur d’entrer en conflit.
  • La peur du jugement ou de la critique.
  • La peur de passer pour un/une égoïste.
  • La peur de blesser l’autre ou de déplaire à l’autre et de ce fait, ne plus être aimé ou accepté.
Les croyances
  • Des règles qui nous ont été apprises dès notre plus jeune âge.
  • Les diktats de notre société.
  • Les « il faut que », il faut toujours être de bonne humeur, il faut toujours être plaisant, il faut penser aux autres.
  • Il est mal vu de dire non.
Le manque d’estime de soi
  • Penser ne pas avoir le droit de dire non.
  • Dire oui tout le temps pour se sentir à la hauteur.
  • Pour tout contrôler et se rassurer, se sentir indispensable.
Pourquoi est-il important de dire NON?

Et bien, pour exister!!!! Oui, oui, je vous assure, et entre nous, de temps en temps c’est trop cool de dire non…. mais chut.

Voici quelques points qui me semblaient important de noter ici pour vous démontrer pourquoi il est important et bon pour la santé de dire non.

  • Dire toujours oui à tout est épuisant et demande énormément d’énergie. Souvent les personnes qui ne savent pas dire non, s’épuisent à faire des tâches qui ne sont pas vraiment importantes et qui pourraient être déléguées au sein de la famille ou du travail. Il arrive que cette fatigue accumulée se transforme en dépression ou en burnout.
  • Savoir dire non aux autres et une autre façon de se dire oui à soi.
  • Dire oui tout le temps provoque une perte de confiance en soi.
  • En disant oui toute le temps, on attend souvent la même chose des autres. Chose qui n’arrive en général pas. Du coup, non seulement il y a la fatigue, mais il y a également l’attente et la frustration.
Mes trucs et astuces pour apprendre à dire NON!

Nous y arrivons.

Bon, on est d’accord, je ne suis ni psy, ni coache de vie. Je partage ici avec vous mes trucs et astuces que j’ai pu mettre en place pour m’aider. Il en existent certainement pleins d’autres…

Donc, voici en quelques points les choses que je mets régulièrement en place pour m’aider. Et on ne rigole pas s’il vous plaît.

  • Tout d’abord il faut apprendre à se connaître. Vous me direz que c’est facile, mais pas tant que ça. Apprendre à savoir ce qu’on a vraiment envie, et le ressentir clairement, sans avoir cette petite voix qui vous parle pour vous faire changer d’avis (qui s’appelle l’EGO), et bien c’est pas si facile.
  • Se raisonner et se forcer. Oui, des fois il faut bel et bien se forcer à dire non. Tenter, tâtonner, voir ce que ça provoque chez nous et chez l’autre. Avancer, reculer et avancer de nouveaux.
  • S’entraîner. Oui, je l’assume. Des fois, je m’entraîne toute seule à dire NON. Je m’imagine des situations en famille, au travail ou en société et je m’exerce. C’est vraiment top ça, je vous l’assure.
  • Un truc qui est très pratique si on a pas envie de dire NON d’entrée, c’est de faire patienter l’autre. Dire que vous souhaitez y réfléchir, ou que vous souhaitez en reparler le lendemain. Cela permet de donner du « mou » à la situation et vous donne du temps pour vous situer et savoir ce que vous voulez vraiment.
  • Point hyper important que j’ai abordé en fin de live hier. Ne PAS SE JUSTIFIER envers les inconnus ou les ados (surtout les ados :-)). Hyper important. WTF, si un inconnu n’est pas content c’est pas grave. WTF, si l’ado qui est en face de vous n’est pas content, ben, il se calmera….
Mot de la fin

Voilà en gros ce que je peux vous conseiller.

Apprendre à dire non, à s’écouter et à se faire passer en premier n’est pas une mince affaire, mais c’est vital.

Cela n’a rien d’égoïste ou de méchant, non, c’est une forme de self respect.

Personnellement, je suis encore loin d’y être, et j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir. Mais de savoir les causes et leur conséquences m’ont beaucoup aidé dans ma démarche.

Comme je vous l’ai dit en tout début de poste, cet article est très sincère et vrai. Je pense qu’il faut rester authentique et humain même sur la toile.

Voilà, j’espère que ces quelques lignes vous auront apporté quelque chose, personnellement je suis heureuse de partager cela avec vous.

Je vous dis à bientôt et vous fais la bise.

Lien vers le live

Valérie Escandon, Befit! Coaching

Aucun commentaire

Poster un Commentaire